Des aides pour l'installation d'une chaudière à condensation

Chaudière à condensation : quelles aides à l’installation ?

La chaudière gaz à condensation permet est à la fois un producteur d’eau chaude, un garant de chauffage et une source de vapeur (utile dans certaines applications industrielles). Cet équipement est non seulement économique, mais permet de réduire les factures d’électricité. Son installation fait l’objet de certaines aides financières. Trouvez plus d’infos à ce sujet.

Le crédit d’impôt

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE), anciennement crédit d’impôt développement durable, est une aide financière proposée aux occupants, bailleurs ou locataires d’une habitation lors d’une installation de chaudière à condensation. Cette aide est reconduite en 2018. Elle a fait l’objet de plusieurs modifications. Ainsi, les conditions d’éligibilité sont devenues plus strictes. Les chaudières fioul à très haute performance énergétique bénéficieront d’un taux de crédit d’impôt de 15%, tandis que les autres seront soumises à un taux de 30%. Cette aide financière est valable jusqu’au 31 décembre 2018. Une telle mesure a été prise pour sensibiliser les foyers à utiliser des énergies renouvelables.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est une aide financière permet de financer les travaux d’optimisation énergétique d’une résidence principale bâtie avant 1990. Le montant du prêt est fixé à la limite de 30 000€. Pour bénéficier de ce prêt, il faut effectuer au moins deux travaux d’amélioration qui ayant pour but de réduire la consommation énergétique de l’habitation, dont l’installation d’une chaudière gaz à condensation. Ainsi, si vous êtes éligible à cette aide financière, pensez à changer votre ancienne chaudière. Pour un foyer fiscal ayant des revenus ne dépassant pas de 25 000€ pour une personne et 35 000€ pour un couple marié ou pacsé, l’éco-prêt à taux zéro peut être combiné avec le CITE.

Les autres aides financières

La TVA à 5,5% est aussi une aide financière accordée aux locataires, propriétaires ou encore occupants qui résident à titre gratuit dans une résidence. Pour la condition d’éligibilité, il faut que celle-ci soit une résidence principale et achevée au moins deux ans. L’installation d’une chaudière gaz à condensation est concernée par cette aide. Cela s’applique sur l’acquisition des matériaux et la main d’œuvre. Par ailleurs, d’autres aides, à savoir l’Anah ou l’Ademe peuvent aussi être accordées par les régions ou les départements pour l’installation d’une chaudière gaz à condensation dans une habitation. Comme les autres types de financement, certaines clauses sont à respecter pour bénéficier de ces aides provenant des régions. Le montant varie en fonction du contexte et de la zone géographique. L’aide financière octroyée se présente sous forme de prime.