7 questions fondamentales sur la poêles à granulés

poeles a granules

Publié le : 27 octobre 20237 mins de lecture

L’achat d’un poêle à granulés est une opération bien pensée, qui se déroule en plusieurs phases. Il s’agit d’un investissement à long terme qui combine les avantages et allie économie, autonomie, confort et style. On aborde les questions importantes poêle à granulés les plus courantes pour vous aider à faire vos premiers pas.

1. Le chauffage aux poêles granulés, est-ce vraiment plus économique ?

Les poêles granulés doivent être choisis en fonction de leur qualité pour permettre un rendement maximal. Si l’équipement utilisé est conforme aux normes, le poêle à granulés a l’un des rendements énergétiques les plus élevés du marché, entre 80 et 90, grâce à une combustion contrôlée. Mais attention pour être efficace, il faut bien régler l’appareil.

2. Le poêle à granulés est-il un appareil bruyant ?

Lorsqu’il s’agit des questions importantes poêle à granulés, les fabricants de poêles à granulés surveillent de près ce problème afin de proposer des appareils plus efficaces et plus silencieux surtout lors de l’installation de la poêle. Il existe trois causes principales de bruit.

3. Peut-on chauffer une maison entière avec un poêle à granulés ?

Ce n’est un secret pour personne : plus une maison est compacte, plus elle est facile à chauffer. Plusieurs facteurs joueront un rôle dans l’obtention d’un niveau de chauffage optimal, telles que l’isolation de votre maison et la disposition de l’appareil, celui-ci doit en effet être installé de manière stratégique. Oui, c’est possible, il existe des systèmes de distribution de la chaleur, le poêle à granulés peut chauffer une maison entière, certains appareils peuvent être canalisés pour conduire la chaleur à différents endroits de la maison, on peut avoir un ou plusieurs canaux de 10 mètres maximum pour amener la chaleur dans différentes pièces par un bois de chauffage. Notez que l’installation de l’enceinte sera plus délicate et plus coûteuse et que le prix de la maintenance sera également plus élevé.

4. Le poêle peut-il être placé directement sur le sol ?

Même si le boîtier de l’appareil chauffe à peine, il est préférable de placer une plaque de verre appropriée pour éviter les traces sur le sol. Pour savoir si le poêle granulé peut être placé directement sur le sol, il existe des distances de sécurité entre le mur et le poêle qui sont recommandées par les DTU normes NF DTU. Ces distances sont calculées sur la base de la résistance thermique, de la paroi du tuyau et de la classe thermique. Cette distance est exprimée en millimètres et est spécifiée par le fabricant, en fonction de l’appareil.

5. Comment entretenir votre poêle ?

La loi exige l’entretien de ses cheminées ou chauffage à bois. Selon l’endroit où vous vivez, le balayage est obligatoire une ou deux fois par an. Le ramonage doit être effectué par un ramoneur agréé, qui vous fournira un certificat de ramonage pouvant être demandé par votre compagnie d’assurance en cas de sinistre. Les coûts des poêles en bois sont différents de ceux de l’entretien du chauffage en bois. Les prix du poêle varient pour le balayage. Le prix des granules à poêle dépend de votre situation actuelle et de l’entreprise qui effectue les travaux. Sans oublier l’entretien de votre appareil, le chauffage en bois, qui est effectué une fois par an, il consiste à nettoyer à fond l’intérieur de votre chaudière, à vérifier les dispositifs de sécurité et les mesures de combustion. Toutes ces mesures sont prises pour votre sécurité sur les questions importantes poêle à granulés, mais elles réduisent également vos coûts, car l’entretien régulier de votre appareil permet de maintenir des performances optimales et de prolonger sa durée de vie.

6. Comment conserver les pellets ?

Les granulés de bois ou pellets sont des combustibles fragiles qui doivent être protégés à l’abri et au sec. Pour conserver toute sa qualité, il faut bien choisir l’espace de stockage du pellet. Il faut éviter l’humidité : un pellet stocké dans un espace humide risque de gonfler, et devient inutilisable, privilégier un endroit ventilé, éviter la poussière : si de la poussière s’infiltre dans les pellets, elle risque de se diffuser dans le poêle et de l’encrasser. De la poussière peut également se former lors du remplissage des appareils de chauffage. Versez doucement les granulés et évitez les sources électriques : les pellets ne doivent pas être stockés à proximité d’une source électrique. Cela accroît les risques d’incendie.

7. Comment stocker les pellets en sac ?

Les pellets en sac peuvent se conserver dans leur sac d’origine, d’une année sur l’autre. Il faut cependant savoir que la livraison de pellets en sac s’effectue par palette. Il faut donc veiller à avoir l’espace disponible. L’idéal est de dédier une pièce au stockage de pellets. Pour information, pour stocker une tonne de pellets en sac, il faut prévoir un mètre carré au sol et 1,70 m de hauteur minimum. N’oubliez pas de laisser de l’espace pour que le transpalette puisse circuler. Sinon, il faut garder un passage pour transférer les différents sacs à la main. Attention, toutefois, cette solution n’est pas idéale, car le déplacement des sacs génère de la poussière. Les pellets en sac sont prévus pour alimenter un poêle à granulés de bois. Pour faciliter le chargement de granulés dans le poêle, certains fabricants proposent des contenants d’appoint pour pellets, d’un volume oscillant entre 30 et 120 litres. Ils permettent de stocker les granulés nécessaires au fonctionnement du poêle et évitent de faire des allers-retours fréquents vers la pièce où sont stockées les palettes de pellets. Il suffit de vider le sac de pellets dans le contenant, qui est placé dans la pièce où le poêle est installé. Attention, toutefois, à ne pas laisser le contenant trop proche du poêle pour éviter les différences de température.

Plan du site